Terrorisme, une situation de plus en plus préoccupante au Niger

Les attaques terroristes sur le territoire national depuis 2015 prennent une ampleur de plus en plus inquiétante en prenant comme cible des civils innocents et sans défense. Ces attaques peuvent intervenir n’importe où et n’importe quand sur le territoire national sans que les auteurs ne soient inquiétés. Ainsi, le 2 janvier, plus de 100 personnes ont été tuées à Tchomobongou dans la région de Tillabéri. Le 15 mars 2021, 58 personnes ont été tuées à Banibangou dans la même région et le 21 mars 2021, ce sont 137 personnes qui ont trouvé la mort dans la commune de Tillia, région de Tahoua. De nombreuses autres attaques ont également été perpétrées dans le pays, notamment le 21 février, jour des élections présidentielles.

Avec ces nombreuses incursions terroristes sur le territoire nigérien causant des centaines de morts depuis le début de l’année, on en vient à se poser des questions sur la pertinence et l’efficacité du dispositif sécuritaire mis en place par le gouvernement nigérien et ses alliés internationaux.

L’horreur et la barbarie semblent caractériser le quotidien du peuple nigérien, la situation sécuritaire est de plus en plus précaire au point où les citoyens se sentent abandonnés à leur triste sort, à la merci des groupes armés non identifiés ayant comme vocation de semer la mort et la désolation sur le territoire national. Beaucoup choisissent même de quitter leurs terres pour se réfugier dans les villes, créant ainsi de grands quartiers de réfugiés sans ressources.

La constitution nigérienne sacralise dans son article 11 la personne humaine, il revient au président de prendre des dispositions pour protéger les citoyens nigériens et toute personne vivant sur le territoire national. Il est grand temps d’arrêter cette descente aux enfers en revoyant de fond en comble le dispositif sécuritaire afin de l’adapter aux stratégies et modes opératoires de ces groupes armés et de mettre fin à ces massacres.

Tournons La Page Niger :

- Présente ses condoléances aux familles éplorées et à tout le peuple nigérien pour la disparition de nos concitoyens ;

- Demande au gouvernement que des enquêtes soient diligentées sur ces massacres pour diagnostiquer notre dispositif sécuritaire et enrayer une bonne fois pour toutes ce fléau du terrorisme au Niger ;

- Exhorte le gouvernement à doter les forces de défense et de sécurité des moyens nécessaires pour accomplir leur mission régalienne.

Tournons La Page Niger réitère son soutien sans failles aux forces de défense et de sécurité et croit en leur détermination pour mettre fin à ces attaques.

Fait à Niamey le 23 mars 2021

Le coordinateur national

Maikoul Zodi

+33.1.45.49.70.97
contact@tournonslapage.org