Niger : un lanceur d’alerte interpellé pour avoir révélé la vérité
Communiqué   par Tournons la Page

Le mercredi 22 septembre 2021, la gendarmerie a convoqué le jeune activiste et lanceur d'alerter El Hadj Issa El Hadj Moussa . Celui-ci, très actif dans la région de Diffa sur les questions sécuritaires et sociétales, avait fait une publication le 15 septembre sur Facebook dans laquelle il informe l'opinion de l'indisponibilité d'ambulance au district sanitaire de N'Guigmi. Cet état de fait a occasionné le décès de deux (2) femmes qui n'ont pas pu bénéficier d'une évacuation sanitaire.

Rien de ce qu'il a publié ne constitue une faute de sa part et ne nécessite pas d'interpellation, si ce n'est pour l'intimider et le décourager à informer l'opinion de la défaillance des services publics.

La convocation de ce lanceur d'alerte est une persécution abjecte qui a rencontré la volonté des responsables du district de N'Guigmi et les autorités de bâillonner une voix qui dérange.

Tournons La Page Niger est très préoccupant par l'acharnement dont font preuve les autorités à l'encontre de tous ceux et celles dont la voix porte et qui, par leur engagement dénoncent les abus et dysfonctionnements dans la gestion de la cité.

Tournons La Page Niger est également conscient que d'autres lanceurs d'alerte sont également persécutés pour avoir simplement révélé des informations dans l'intérêt public.

Tournons La Page Niger rappelle à l'État du Niger l'impératif de faire tout son possible pour permettre aux personnes de signaler des atteintes aux droits humains en toute sécurité.

 

                                                                                                                 Maikoul ZODI, coordinateur TLP - Niger

+33.1.45.49.70.97
contact@tournonslapage.org