Niger : ces attaques qui n’en finissent pas
Communiqué  Posté le 06-05-2021 10:34, par Tournons la Page

Depuis le début de l'année 2021, le Niger connaît une dégradation importante de sa sécurité. En moins d’une semaine, trois attaques importantes ont eu lieu dans les régions de Tillabéry, Tahoua et Agadez, faisant de nombreux morts civils et militaires.

Il est plus que nécessaire de repenser le dispositif sécuritaire mis en place par les autorités. En effet, malgré la mise en œuvre de l’état d’urgence dans certaines zones, la fermeture de plusieurs marchés et l’interdiction de circuler à moto pour les populations locales, les attaques n’ont jamais été aussi récurrentes.

En outre, la coopération régionale du G5-Sahel et l’intervention de la force Barkhane ne produisent pas encore des effets palpables dans la vie de tous les jours. Au contraire, des éléments de la force G5-Sahel se sont même rendus coupables d’exactions. Il en est ainsi des certains militaires du contingent Tchadiens qui se sont rendus coupables de violences sexuelles sur des femmes et filles à Téra, dans la région de Tillabéry.

Aussi les éléments du contingents nigériens sont accusés d’exécution sommaire sur des civils maliens. Cette accusation vient s’ajouter à celle déjà commise dans la région de Tillabéry où des fosses communes ont été découvertes et documentées par la commission Nationale des Droits Humains du Niger.

Au regard de tout ce qui suit, Tournons La Page Niger rappelle la nécessité pour les forces de défense et de sécurité de respecter le Droit International Humanitaire et les Droits Humains dans le cadre de leur travail. De plus, il exhorte le gouvernement :

• De repenser sa stratégie de riposte contre le terrorisme qui, jusque-là n’a pas produit les effets escomptés ;

• De doter les forces de défense et de sécurité des moyens nécessaires pour lutter contre ce fléau ;

• De ne faire aucune concession face aux militaires qui se rendront coupables de violations de règles de la guerre et de les traduire devant les juridictions compétentes pour répondre de leurs actes ;

• De rendre justice aux populations civils victimes de actes criminels ;

• De rétablir le climat de confiance entre civils et militaires ;

• De repenser son partenariat avec les forces militaires étrangères présentent sur le territoire national ;

• Et de combattre la corruption dans la passation des marchés publics a ministères de la défense national en particulier.

Tournons La Page Niger présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes et apporte tout son soutien aux populations civiles, principales victimes d’une guerre qui les dépasse.

Tournons La Page Niger encourage les forces de défense et de sécurité dans leur mission de défense de l’intégrité du territoire national ; mission qui doit être conduite avec honneur, intégrité et respect du droit de la guerre.

Fait à Niamey le 6 mai 2021

Le coordinateur national Maikoul Zodi

+33.1.45.49.70.97
contact@tournonslapage.org