Tchad: Violentes répressions policières
communiqué  Posté le 04-10-2021 11:47, par Tournons la Page

La police Tchadienne a violemment réprimée la manifestation pacifique organisée samedi 2 octobre par le mouvement citoyen Wakit Tama . Ce collectif, composé de la société civile, dont TLP-Tchad, et des partis de l'opposition a demandé justice et inclusion dans la conduite de la transition militaire dans le pays.

Pour une marche pourtant autorisée par les autorités en charge de la sécurité publique, la police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser des manifestants pacifiques. Des tirs nourris ont également visé le parti Les Transformateurs a indiqué son leader Succès MASRA. 

Plusieurs personnes ont été blessées dans cette répression dont le coordinateur de TLP-Tchad, Jacques NGARASSAL

Tournons La Page se interroge Tchad: Comment peut-on en autoriser une marche aux organisateurs et la réprimer comme si la liberté d'expression, de la Réunion ... n'étaient pas consacrées par la charte de transition, taillée d'ailleurs sur mesure et dont TLP-Tchad ne cesse de décrier le caractèrenon inclusif.

Tournons La Page Tchad exige la libération immédiate des ersonnes injustement arrêtés et l'ouverture d'une enquête indépendante permettant d'identifier les auteurs et de les traduire devant les instances judiciaires.

Enfin, pour un processus de transition inclusif, ouvert, transparent et démocratique, Tournons La Page Tchad exige la révision de la charte de transition et rejette la publication de la liste des membres du Conseil National de Transition nommés par le Conseil Militaire qui ne respecte pas d'ailleurs les valeurs démocratiques.

                                                                           Fait à N'Djamena, le 02 Octobre 2021
                                                                           Le chargé de Communication de TLP Tchad

                                                                           Enock Mberbé