Nos membres en danger

Le travail des activistes n'est pas sans danger et plusieurs subissent de graves violations de leurs droits. Les membres de Tournons La Page, par les sujets traités, sont particulièrement visés par ces attaques. Cette page a pour vocation d'attirer l'attention sur ces défenseurs des droits humains persécutés dans leurs pays respectifs pour leur travail de contrôle citoyen.

Gabon
Jean-Rémy YAMA

Arrêté·e le 27 février 2022

En prison depuis
4 mois

Jean-Rémy Yama - président de Dynamique unitaire, la plus grande coalition syndicale du Gabon et membre de Tournons La Page – est placé en détention arbitraire depuis le 2 mars dernier pour supposé abus de confiance. Or, aucune cour gabonaise a prononcé un jugement à l’encontre de Jean-Rémy Yama : il est donc présumé innocent.

En effet, la prochaine élection présidentielle se tiendra dans un an. Le président sortant, Ali Bongo – au pouvoir depuis octobre 2009 - a annoncé qu’il sera candidat pour un troisième mandat en 2023. Depuis 2016, Tournons La Page et ses partenaires gabonais se sont mobilisés pour promouvoir l'alternance démocratique au Gabon.

C'est donc pour son engagement syndical que Jean-Rémy Yama est visé. La preuve : il est bénéficiaire d’une liberté provisoire actée le 10 juin 2022. Cependant, le Procureur de la République, André Patrick Roponat, a ignoré cette décision et Jean-Rémy Yama est toujours en prison.

Tournons La Page, via le fonds d'urgence du programme Protection, appuie les avocats et la famille de Jean-Rémy Yama. Mais son état de santé se détériore rapidement et il nécessite une prise en charge hospitalière urgente. 



1. Envoyez un message aux décideurs politiques gabonais, dont le Président Ali Bongo
https://bit.ly/3MLChPz et/ou le Procureur de la République : http://www.justice.gouv.ga/contact 

2. Soutenez Tournons La Page qui prend en charge les frais d’avocat de Jean-Rémy Yama : https://bit.ly/3mIG0To

Togo
Prince FADEL

Arrêté·e le 25 novembre 2019

En prison depuis
3 années

Né le 12 mai 1994, Prince Fadel est un artiste engagé. Il est membre du mouvement des artistes engagés du Togo, lui-meme membre de TLP-Togo. Il a été arrêté et placé en détention préventive dans l'affaire « Tigre Révolution » depuis le 25 novembre 2019.

Engagé depuis l'avènement du mouvement en 2017, ses chansons étaient jouées dans les manifestations où il allait jusque dans les villages et villes du pays.

Après avoir sorti une nouvelle chanson titrée Faure doit partir « Trop c'est trop », il a été interpellé et conduit à son domicile pour une enquête générale où rien n'a été retrouvé. 

Bientôt trois ans en détention, il n'a toujours pas le droit de recevoir en famille. Il est placé en isolement et n'a pas accès à la cour. 

Il faut rappeler qu'ils sont au total, 113 prisonniers détenus politiques qui croupissent dans les pénitenciers du Togo dont 5 ont déjà trouvé la mort.  Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) et Tournons La Page ainsi que les membres des familles des détenus exhortent le gouvernement à leur libération immédiate et sans condition.



Envoyez un message aux décideurs politiques togolais, dont le Président Faure Gnassingbé (Présidence de la République Togolaise).