RDC: TLP exprime ses vives inquiétudes après l'entérinement des membres de la commission électorale
Communiqué   modifié le 20-10-2021 12:53 par Tournons la Page

TLP-RDC, continue à suivre avec attention soutenue toutes les péripéties de la mise en place de la nouvelle équipe dirigeante de la centrale électorale congolaise.

TLP-RDC a ainsi suivi avec exaspération et profonde inquiétude à l'Assemblée nationale congolaise de 13 des 15 membres constituant le bureau et la plénière de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) avec à sa tête M. Denis KADIMA KAZADI.

Cet entérinement qui s'est développé dans un climat de fortes tensions au sein de l'hémicycle et des protestations d'une bonne partie de la classe politique et de la société civile comporte en lui-même des germes de contestations en séries qui émettent déjà en mal l'ensemble du processus électoral en cours.

TLP-RDC demeure donc inquiet face à tous ces problèmes et autres contestations qui n'augurent pas des élections crédibles et apaisées en 2023.

Tout en restant lié à l'obligation qu'a le gouvernement de mettre tout en œuvre pour respecter le délai constitutionnel d'organisation des élections générales en 2023, TLP-RDC reste également attaché aux valeurs qui constituent le piédestal d'une véritable démocratie.

Ainsi, face à tout ce qui précède et en vue d'élections libres, démocratiques, transparentes et apaisées, TLP-RDC recommande :

1. Au Président de la République, Chef de l'Etat et garant du fonctionnement harmonieux des institutions de la République :

  •  De rester logique et cohérent avec lui-même en refusant d'investir M. Denis KADIMA et son équipe pour les mêmes motifs qui ont poussé en juillet dernier à refuser d'investir l'équipe de M. Ronsard MALANDA. Se retrouvant aujourd'hui dans les mêmes circonstances, il est donc logiquement normal que le président agisse dans le même sens et ce serait montrer à la face du monde qu'il n'est engagé dans aucune planification de torpillage des élections à venir.
  • De s'interdire toute erreur et tentation tendant à se tailler sur mesure les différentes institutions du pays et certaines lois de la République dans la seule optique de s'octroyer une réélection en 2023. Seul son bilan politique constitue le gage de sa réélection ou de son échec en 2023

2. Au Président de l'Assemblée nationale et aux députés nationaux :

  • De privilégier les intérêts suprêmes de la Nation en lieu et en place d'intérêts
    égoïstes et partisans ;

  • De s'interdire de vendre à vil prix et de développer le sens et la culture de
    l'honneur et de l'excellence ;
  • De retenir pour toujours que la tyrannie n'a pas d'amis et que le peuple les a à
    l'œil.

3. A l'ensemble de la population congolaise :

  • De rester vigilante et prête à se lever comme un seul homme pour défendre les
    acquis de la démocratie acquise au prix du sang ;
  • De tirer toutes les conséquences possibles de tous les actes et prises de décision des élus à tous les niveaux afin de bien se servir de son pouvoir de souverain primaire en les châtiant correctement lors des prochaines élections.

Ainsi fait à Kisangani, ce 19 octobre 2021,
M. Jean Chrysostome KIJANA,
Coordinateur TLP-RDC.