Notre contribution pour bâtir de nouvelles relations entre la France et l’Afrique
Rapport  Posté le 09:20 12-05-2022, modifié le 09:20 12-05-2022 par Tournons la Page

La France est à un basculement de ses relations avec les sociétés africaines. L’annonce du retrait des forces de Barkhane du Mali et le rejet croissant de la présence française dans les pays de l’ancien « pré-carré » montrent qu’il n’est plus de statu quo possible. La défiance populaire de la présence française en Afrique est liée à l’héritage colonial et alimentée par le soutien de la France aux régimes dictatoriaux africains qui bafouent les droits humains. De ce fait, la stratégie française implique nécessairement une refonte de sa politique étrangère, en privilégiant une approche multilatérale et en mettant en avant les questions démocratiques et la justice économique et environnementale.

 

Un mémorandum pour contribuer au débat public et à un changement de paradigme.

L’échec de la stratégie française doit être l’occasion d’une refondation des relations entre la France et l’Afrique qui doit faire l’objet d’un débat associant parlements français et africains et les sociétés civiles. Tournons La Page adresse ainsi une proposition de refonte à tous les décideurs politiques français et aux analystes des relations entre la France et le continent africain, qui se décline en sept axes :

  • Mettre la démocratie, les droits humains, la redevabilité et l’Etat de droit au cœur de la politique étrangère
  • Démilitariser les relations entre la France et l’Afrique
  • Changer de paradigme dans l’accompagnement des sociétés civiles
  • Défendre une approche des migrations centrée sur la dignité humaine, la sécurité des personnes et l’universalité des droits
  • Porter l’agenda ambitieux d’un système économique plus juste
  • Faire de la justice climatique un enjeu de solidarité internationale
  • Assumer l’histoire de la France en Afrique pour déconstruire l’imaginaire colonial et post-colonial

 

Ce document du mouvement Tournons La Page (TLP) est issu d’entretiens réalisés en janvier-février 2022 avec une cinquantaine de représentant·e·s d’associations de solidarité internationale, de membres du réseau TLP, de chercheurs et de journalistes spécialistes du continent africain ou des relations entre la France et l’Afrique. Cette démarche collective se poursuivra par des actions de plaidoyer et de sensibilisation conjointes à partir des recommandations du document.

Télécharger le document ici