Sortie du rapport - Niger : L'espace civique en voie d'extinction
Rapport  Posté le 07:53 09-06-2022, modifié le 07:53 09-06-2022 par Tournons la Page

Depuis le début de l’année 2014, Tournons La Page constate une remise en cause de l’exercice de droits consacrés par le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques ainsi que par la Constitution du 25 novembre 2010 de l’État du Niger.

Par un arsenal juridique de plus en plus répressif remettant en cause les droits fondamentaux, les engagements internationaux du pays et l’indépendance de la justice, le Niger avance vers une fermeture irréversible de l’espace civique. Entre arrestations de masse d’activistes, journalistes ou opposants politiques, interdiction systématique de manifester et coupures d’internet, les libertés d’expression, de manifestation, d’association et de vie privée ne sont désormais plus garanties. Depuis 2014, au moins 53 manifestations ont été interdites, au moins 1091 personnes ont fait l’objet de séjours en détention préventive, allant jusqu’à 19 mois d’incarcération. Internet a été coupé à trois reprises afin de limiter la médiatisation de la répression et violant de fait le droit à l’accès à l’information.

Ce rapport intitulé « Niger : l’espace civique en voie d’extinction » est le fruit d’un travail de collaboration entre le secrétariat international de Tournons La Page (TLP) et la coalition Tournons La Page Niger (TLP-Niger), composée de 17 organisations de la société civile nigérienne.

Le présent rapport commence par faire une analyse des textes juridiques de l’État du Niger en matière des droits humains. Il met ensuite en lumière les dispositions liberticides menaçant les libertés stipulées dans les engagements internationaux du Niger. Il compile ensuite les différents cas d’arrestations, d’interdiction de manifestations et de coupures d’internet afin de démontrer leur récurrence de plus en plus forte et mettre en lumière le profond rétrécissement de l’espace civique au Niger. Le rapport compte de nombreuses annexes qui font preuve du travail exhaustif de documentation et de veille réalisé par Tournons La Page Niger,

Les membres de Tournons La Page Niger exigent de l’État du Niger le respect de la Constitution et des engagements pris en matière de libertés et droits fondamentaux, dont ceux d’expression, de presse, de réunion et de manifestation, mais aussi la libération des prisonniers politiques et d’opinion, l’indépendance de la justice et la séparation des pouvoirs.

Télécharger le rapport : https://tournonslapage.org/fr/outils-et-ressources/Rapport%20Niger-Tournons-la-Page_web-LD%20(1).pdf 

 


CONTACT PRESSE


Moyra OBLITAS
chargée de communication, Tournons La Page
moyra.oblitas@tournonslapage.org