Niger - Rapport d'observation électorale - Elections du 27 décembre 2020
Communiqué  Posté le 18-01-2021 11:34, modifié le 18-01-2021 11:34 par Tournons la Page

Les élections générales du 27 décembre 2020 marquent, au Niger, la première transition entre deux présidents élus. Ce vote capital doit être exemplaire afin que la personne qui arrive au pouvoir soit bien celle voulue par la majorité des nigériens. C’est pourquoi l’Observatoire du Processus Électoral (OPELE), en partenariat avec TLP-Niger, a dépêché 320 observateurs pour s’assurer de la transparence du scrutin. De plus, il a mis en place un numéro d’alerte où les citoyens pouvaient remonter toutes les irrégularités dont ils sont témoins.

Tout au long de la journée, les observateurs ont sillonné les bureaux de vote dans les huit régions du Niger et une équipe technique a reçu et analysé les informations envoyées par les citoyens via le numéro d’alerte.

Il en est ressorti que le double scrutin a connu un engouement particulier de la part des citoyens Nigériens, notamment des femmes, qui étaient sortis massivement pour accomplir leur droit et devoir civique. Cependant des fraudes multiformes et du manque de matériel ont impacté négativement la crédibilité, la transparence et la régularité du scrutin et ont, sans aucun doute, affecté les résultats des élections.

Sur la base du rapport, OPELE et TLP-Niger ont saisi les tribunaux et la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA) sur les cas de fraude avérés et l’appel de certaines personnes à la fraude.

TLP-Niger se joint à OPELE pour appeler la CENI a :

  • Effectuer des sessions de formations et de sensibilisation sur les lois électorales à destination de ses agents et des populations afin que tous les citoyens dans leurs droits puissent aller voter ;
  • S'assurer que tous les bureaux de vote soient équipés en temps et en heure de tout le matériel électoral nécessaire au vote et au dépouillement ;
  • Veiller à ce que les bureaux de vote ouvrent et ferment aux heures fixées par la loi ;
  • Veiller au respect du protocole sanitaire de lutte contre la pandémie de Covid-19 en respectant les mesures barrières et mettant à disposition de l'eau et du savon dans les bureaux de vote afin de protéger les agents électoraux et les électeurs ;
  • Appeler ses agents à sensibiliser les acteurs politiques, identifier et traduire devant les juridictions compétentes les présumés auteurs de violations de la loi électorale ;
  • Veiller à l'identification rigoureuse des électeurs à leur arrivée au bureau de vote et demander aux agents de dénoncer toute personne tentant de voter avec une fausse carte d'électeurs ou une carte qui n'est pas la sienne ;
  • Assurer le dépouillement public dans les bureaux de vote, l’affichage des résultats et la remise des copies aux délégués des partis politiques ;
  • Veiller à la sécurisation de l’ensemble du processus électoral y compris des personnels et du matériel.

 

De plus, TLP-Niger et OPELE appellent les responsables des partis politiques à :

  • Sensibiliser leurs militants et membres au respect des lois électorales, notamment de l'interdiction de propagande électorale en dehors de la période prévue par la loi ;
  • Former leurs délégués sur les procédures de vote.

 

Enfin, nous appelons les citoyens nigériens à rester mobilisés pour ce second tour, à sortir massivement au scrutin, protéger leur vote et à rapporter toutes les irrégularités dont ils pourraient être témoins.

Le coordinateur

Maikoul Zodi

 

 

Téléchargez le rapport d'observation électorale de l'OPELE, en cliquant ici